rdv

"Si vous ne risquez rien, vous risquez encore plus." Erica Jong

 

Jour J, 9 heures.

Ca y est, c'est le grand jour. Je suis à la fois excité et anxieux. Je me demande comment je vais m'habiller, quelle température il va faire... J'ai bien une petite idée. La dernière fois que je l'ai vue? Y'a une semaine. C'est long une semaine sans voir celle qu'on aime. Vous vous rendez compte?! 7 jours, 168 heures, 10080 minutes, j'ai eu le temps d'y penser.

 

A elle.

A ce moment.

 

Ce moment désiré, attendu si ardemment mais qui m'angoisse. Mais de quoi ai-je peur au juste? Bah d'elle tiens! De ne pas savoir quoi lui dire, des blancs dans la conversation, de bafouiller, de perdre mes moyens, de l'ennuyer, de ne pas voir le temps passer, de rater quelque chose... C'est peut-être la dernière fois où je vais la voir alors faut pas que je foire ce moment. Pas de regrets.

Surtout ne rien oublier, tout dire parce que demain ce sera peut-être trop tard. Ca y est, montée de stress. Je sais, je vais demander à Fred de m'accompagner. C'est mon pote de toujours. La simple idée de penser à lui me fait sentir beaucoup mieux. Je prends mon téléphone et compose le numéro et je raccroche. Et puis merde, au moins une fois dans ma vie, faut que je sois un mec. Il ne sera pas tout le temps là pour me tenir la bite quand je vais pisser. J'aurai tout le temps d'en discuter avec lui après.

 

Elle ne va pas me manger, elle qui est si douce. Un visage d'ange. Jamais elle ne m'a dit de méchanceté, au contraire, elle m'a fait comprendre que j'étais super important pour elle. On ne s'est pas quitté depuis notre rencontre. Qu'est-ce que j'avais pu la détester au début... Depuis, notre quotidien c'est blagues, discussions sérieuses ou très légères, des regards échangés, une grande complicité, une recherche systématique de l'autre. Franchement, si ce ne sont pas des signes...

Alors aujourd'hui j'ai décidé de tout lui dire, plus de secret, j'en ai envie, besoin. J'imagine le déroulement de la conversation pour m'aider, comme quand j'étais gamin et que je devais téléphoner à quelqu'un: je notais tout pour être sûr de ne rien oublier. Un plan d'attaque, voilà ce qu'il me faut.

 

Je pourrais commencer par lui donner des nouvelles des enfants. Elle les adore et eux aussi, je deviens même transparent quand ils sont avec elle. Après j'enchainerais avec mon projet d'emmener la famille vivre à l'étranger. Je vais clairement lui faire comprendre que ce sera dur de partir en la laissant là, je sais qu'elle aurait aimé nous suivre. Mais ce n'est que pour un an, ensuite on revient. Ca passe vite un an.Ca me fait deux bons sujets pour démarrer. Et après? Bah ça fera comme à chaque fois qu'on est tous les deux, la discussion ne trouvera jamais de fin.
Faut quand même que je fasse attention à ne pas trop parler de moi, je ne suis pas le centre du monde.

 

Bon c'est l'heure, je suis prêt, enfn je crois. J'arrive sur le lieu de rendez-vous.

J'ai assuré le coup, j'ai mis la tenue qu'elle préfère. Malgré ça, je mouille les couches.

Est-ce que j'ai raison d'être là? Je peux encore partir, au final ça ne changera rien pour elle. Mais pour moi ça changerait tout. Je l'aime comme un fou. J'ai tellement attendu ce moment.

 

En plus elle est déjà là. Elle m'attend sagement derrière la porte. Je n'ai jamais aimé arriver quelque part après les gens, je déteste quand les regards sont braqués sur moi. Mais aujourd'hui je m'en fous. Elle est plus importante que le reste. D'un geste qui semble durer une éternité, je pose la main sur la poignée et la baisse. J'entre dans la pièce.

 

Je la vois, calme et sereine. Qu'est-ce qu'elle est belle... Quelque chose d'étrange se passe dans le bas de mon ventre. Une larme monte. Qu'est-ce que je peux être con!

Je lui adresse mon plus beau sourire et avance vers elle.

 

 

Il est 11h30 et je referme derrière moi la porte de la morgue.